Road Trip aux Canaries
1st Step : TENERIFE

Road Trip aux Canaries
1st Step : TENERIFE

Cette année, au moment de préparer les vacances d’été, de trouver LA destination pour relâcher un peu la pression durant quelques jours avant de repartir pour une nouvelle rentrée, je me suis trouvée l’inspiration en berne. Je souhaitai de préférence partir en Europe (budget oblige) mais dans un endroit sympa, avec des choses à voir puis du soleil histoire de lézarder un peu tout de même..

Après avoir fait quelques petites recherches, avoir flâner ici et là sur des blogs, des guides de voyages, les îles Canaries faisaient partie de ma sélection. Il faut dire que j’ai été surprise parce qu’avant ça, j’avais une idée complètement faussée de la chose. De ce que j’en avais entendu, j’imaginais de gros complexes hôteliers aux plages privées ruinant le paysage, des masses de touristes, et des endroits bondés. Alors qu’elle ne fut pas ma surprise en arrivant sur ces îles absolument canons.. Je me suis vite aperçue que j’avais totalement tort.

L’organisation du voyage

Les Canaries sont un archipel composé de plusieurs îles, parmi elles, sept se démarquent : Tenerife, La Gomera, Gran Canaria, Lanzarote, La Palma, Fuerteventura, et El Hierro. Toutes possèdent leurs particularités et j’imagine qu’elles valent toutes le coup d’oeil, seulement voilà : nous avions quatorze jours devant nous, pas un de plus et un budget à respecter donc nous en avons sélectionné trois. J’ai nommé Tenerife, aux paysages variés, plages de sable noir et avec son point culminant, le volcan Teide qui surplombe tout; Gran Canaria avec ses étendues de sable fort prometteuse; et Lanzarote, jalonnée d’une bonne centaine de volcans.

Comment s’y rendre / Se déplacer ?

Nous avons pris l’avion avec deux compagnies aériennes différentes low cost : De paris Beauvais jusqu’à Tenerife avec Ryan air et un retour Lanzarote – Paris Orly avec Vueling. Il faut compter environ 4 heures d’avion et les prix sont corrects, surtout si on s’y prend à l’avance. Sachez en plus qu’il n’y a pas de saison pour partir aux Canaries, il y fait plus ou moins 20 degrés toute l’année. En septembre, nous nous approchions plus des 30 degrés chaque jour.

Les liaisons inter-îles

Pour se déplacer d’une île à l’autre, deux options s’offrent à vous: le ferry ou l’avion. Notre choix s’est vite porté sur l’avion car c’était un gain de temps considérable (entre trente et quarante cinq minutes le vol) et les prix étaient attractifs (20 euros le vol), nous avons eu recours à la compagnie locale Canarfly, très bien organisée.

Se déplacer sur les îles

Trois îles en quinze jours, si on ne veut pas en perdre une miette, les transports en commun me semblait un peu illusoire. Je ne voulais pas non plus trop galérer et risquer de rater des choses intéressantes par manque de temps.

Du coup nous avons loué une voiture à Tenerife et Lanzarote où nous avons passé cinq et six jours, et nous avons utilisé le bus à Gran Canaria où nous ne sommes restés que trois jours. Notre décision a aussi été motivée par l’emplacement de notre hôtel (tout près de la gare centrale) avec un accès facile aux bus, même si cela a rendu les choses moins confortables, ça restait largement faisable.

Je ne saurais que recommander une voiture de location pour les deux autres îles puisque j’ai vu très peu d’arrêts de bus à Tenerife hors des villes et que l’on est vite rattrapé sur le plan pratique (le dimanche dans certains coins un peu reculés, un bus toutes les quatre heures)

Nous avons loué la première voiture avec Hertz-Thrifty, ils prennent une caution de 600 euros je crois, et je vous conseille chaudement de prendre les assurances : Il est parfois difficile de se garer à certains endroits, ce sont des routes parfois étroites etc (nous nous sommes fait accroché par un autre conducteur, même avec toute la prudence du monde, ça peut arriver !) et nous avons eu recours à la compagnie Cicar à Lanzarote, un peu plus chère mais sans aucun dépôt de caution et donc assurée pour tout.

Où dormir à Tenerife ?

Nous avons pris une chambre dans un air bnb à San Cristobal de la Laguna, petit mais indépendant avec de quoi cuisiner rapidement (il y a un petit supermarché juste à côté ainsi qu’une boulangerie et quelques restos), un hôte très accueillant, Netflix et surtout un très bon rapport qualité prix (28 euros la nuit).

Ce que nous avons fait à Tenerife

[Jour 1]

Arrivée tardive et Playa de las Teresitas

Nous sommes arrivés vers 16h, pour atteindre l’Airbnb, faire les présentations et s’y installer le temps avait déjà bien passé. Nous avons quand même été nous balader à la Playa de las Teresitas, une grande plage de sable proche de Santa Cruz de Tenerife. Bon, même à 18h il y avait énormément de monde, beaucoup de restos tout autour, le bruit de la ville pas très loin. C’est une bonne plage mais vraiment rien d’exceptionnel pour nous.

[Jour 2]

Le Teide et son parc National

Le Teide est LE volcan de Tenerife. Pour faire simple, on le voit où qu’on se trouve sur l’île tellement il est imposant, on parle quand même ici du point culminant de l’Espagne, d’une hauteur de 3700 mètres en altitude !

Alors en revanche, c’est tout une organisation pour s’y rendre. Sachez qu’un téléphérique est disponible pour en faire aisément l’ascension. Il faut compter 27 euros par adulte et surtout réserver au moins un mois en avance en période d’été. Le téléphérique ne vous amène pas tout à fait au sommet, il existe une randonnée pour le rejoindre cependant, il faut réserver le droit de faire cette randonnée avant en ligne, pour ne pas qu’il y ait trop de monde en même temps probablement, nous avons voulu le faire un mois avant et il n’y avait déjà plus de place. Il y a aussi une auberge à mi chemin où vous pouvez passer la nuit (la rando jusqu’au sommet vous est ainsi permise) et voir le levé du soleil au dessus des nuages. Globalement, les routes, les paysages qui mène au Teide et tout ce qui se trouve autour vaut le coup d’oeil, c’est magnifique.  

Nous nous sommes arrêtés tout le long de la route (nous somme partis de San Cristobal de La Laguna au Nord-Est de l’île où nous logions) pour profiter des miradors qui offrent des superbes points de vu : Le mirador Caramujo; llano de Ucanca; de Sàmara. Il y a aussi d’autres sentiers sur lesquels vous pouvez vous arrêter autour comme El Alto de Guamaso,, Roques de Garcia (celui-ci est tout près et vraiment top), Boca Tauce, Sendero del Chinyero etc

Après une journée très chaude, assez éprouvante à cause aussi de l’altitude et riche en émotions (à cause de mon vertige ahah), nous avons décidé de descendre jusqu’à la Playa de los Gigantes, bien réputée.

Playa de los Gigantes

Le coin entourant la Playa de los Gigantes est très très touristique. Il est assez difficile de se garer, on voit de gros hôtels un peu partout autour de la plage, j’étais donc moyen emballée.

La solution est de renoncer à être juste à côté et marcher un petit quart d’heure, rien de dramatique. En effet, une fois bien installés sur le sable noir face à ces grosses falaises on ne peut que se rendre à l’évidence, c’est une très belle plage.

[Jour 3]

Garachico

Un petit coin très mignon, avec vue sur la mer et qui permet de se faire une “rando” sympa le long des plages. En arrivant à Garachico, le mirador del Emigrante offre une vue sur la mer et la ville.

Ensuite, sur la route menant à Punta de Teno, nous avons fait un arrêt à charco don gabino (nous nous sommes garés au plus près et nous avons marché), piscines naturelles (pas de baignade car trop de courant) suivi d’une petite balade de 3km vers le Faro de Buenavista del Norte.

Mirador Punta de Teno

Nous avons poursuivi en voiture jusqu’au mirador Punta de Teno où vous trouverez une vue magnifique sur les falaises, un phare et possibilité de se baigner. Un arrêt fort recommandé, veillez toutefois à checker les horaires, la route n’est pas tous les jours ouvertes aux voitures.

Icod de los vinos

L’après midi, petit arrêt dans ce village tout mignon où nous avons pu voir le fameux Drago Milenario, un arbre devenu rarissime, millénaire.

Playa Jardín

Pour terminer cette journée, nous sommes allés regarder le coucher de soleil à la playa Jardin, jolie plage de sable noir arborée.

[Jour 4]

Pour ce jour, nous nous sommes fait une route des miradors, en sélectionnant ceux qui nous semblaient les plus beaux.

Nous avons commencé par le mirador de jardina (top!), puis le mirador Cruz del Carmen (encore mieux) et pour finir El pico del Inglés, canon aussi. 

Nous en avons profité pour faire une petite rando près de Santa Cruz del Carmen, sur le sentier de La Hija Cambada, en forêt avec ses arbres tout biscornus, hyper sympa (pas trop difficile ni trop longue).

Nous avons continué la route pour rejoindre Taganana pour voir La playa Roque de las Bodegas, puis un peu plus loin à la playa de Benijo. Pour finir nous sommes tranquillement rentrés et en avons sur le chemin profité pour piquer une tête dans une piscine de Santa Cruz de Tenerife : au Parque Maritimo Cesar Manrique. Plein de bassins, des transats, entrée pas chère du tout (top aussi pour les enfants) par contre il n’y a pas de casiers donc il vaut mieux ne pas se trop se charger.

Ce jour là nous nous sommes arrêtés pour manger dans un chouette resto : Restaurante La Ola à Taganana (très bon resto, personnel au top mais attention où vous vous garez, c’est étroit, nous nous sommes fait accroché la voiture juste devant).

[Jour 5]

Oratava

Passage rapide dans ce petit village mignon, où il est agréable de se poser pour manger un morceau et se balader au milieux des maisons coloniales.

Playa de el Bollullo

Nous en avons ensuite profité pour se faire une aprem repos sur cette jolie plage de sable noir. Pour se garer, il y a un parking payant à proximité ou alors il faut se garer plus loin et marcher 10-15 minutes pour rejoindre la plage.

[Jour 6]

San Cristobal de La Laguna

Nous avons profité de cette dernière et courte journée dans la ville ou nous séjournions (jour de départ) pour visiter un peu le centre. De nouveau, un centre mignon et sympathique.

Nous avons testé quelques adresses food à San Cristobal de La Laguna(bien que nous nous soyons majoritairement nourris de sandwichs :D), toutes satisfaisantes.

Manammé Pizerria : Très bonnes pizzas à base de produits frais, resto avec une chouette déco malgrés le monde (pensez à arriver tôt ou à réserver si vous êtes pressés)

Restaurante Il Capriccio: Un peu similaire au précédent, bien qu’une ambiance plus familiale et moins branchouille. Pizzas très bonnes, super prix et possible à emporter.

La Bourmet : Resto de burgers, plutôt bons et copieux avec options végé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *