Road Trip aux Canaries
Step 3: LANZAROTE

Road Trip aux Canaries
Step 3: LANZAROTE

Dernière étape de notre périple dans les Iles Canaries, Lanzarote, probablement ma préférée.

Où dormir à Lanzarote ?

Playa Honda

Pour Lanzarote, moins de préoccupation à être en plein centre puisque nous étions véhiculés. Nous avons cherché un logement plus grand cependant puisqu’un ami nous rejoignait ! Donc nous avons opté pour un Air Bnb, une petite maison trop cool, avec petite terrasse et barbecue, deux chambres, deux salles de bain, et en plus, tout proche de la capitale Arrecife, assez centrale donc parfait pour bouger. Les propriétaires de la maison sont top et arrangeants. (Environ 60 euros par nuit pour trois voyageurs)

Ce que nous avons fait à Lanzarote

[Jour 1]

Nous sommes partis en fin d’après midi de Gran Canaria, donc le temps d’atterrir, récupérer les valises, choper la voiture de loc’ et se rendre au Air Bnb, faire quelques courses, le soir tombait déjà, nous n’avons rien fait excepté nous installer 🙂

[Jour 2]

Pour ce deuxième jour, nous avons décidé de faire le nord de l’île, notamment autour de Haria. Il faut savoir que Lanzarote est vallonnée par les volcans, il y en a des centaines, donc impossible de s’ennuyer.

Volcan de la Corona

Nous avons commencé la journée par une petite rando au Volcan de la Corona, haut de 609 mètres et entouré de pierres volcaniques noires. C’est d’ailleurs surprenant de voir toutes les vignes qui poussent là près du chemin qui y mène. Le sentier de marche amène près du volcan et d’un gros cratère, juste à côté. Certain courageux grimpent sur le volcan pour avoir une plus belle vue, mais honnêtement le chemin n’est pas vraiment fait pour qu’on y aille, j’ai donc bien évidemment passé mon tour. Soyez tout de même vigilants, c’est glissant. Pour conclure, un chouette endroit !

Mirador del Rio

Superbe vue de ce mirador, on en prend plein les yeux. C’est un incontournable. Vous remarquerez assez tôt en visitant Lanzarote que beaucoup de choses ont été aménagées par l’artiste César Manrique, dont une partie du Mirador. La simple différence étant que si vous allez du côté César Manrique du Mirador, on vous fera payer l’entrée 5 euros, et vous y serez un petit peu plus haut. La vue est sinon identique, c’est pourquoi nous nous sommes posés dans la partie gratuite, très bien aussi.

Playa de La Canteria

Nous sommes ensuite allés du côté de la Playa de La Canteria. Une très belle plage, surtout pour se balader. Il est déconseillé de s’y baigner car le courant est fort et c’est visiblement dangereux. On peut quand même avec des bonnes chaussures et de la vigilance s’aventurer sur les rochers (si la marée le permet) et se tremper les pieds au bord de l’eau.

Cueva de los Verdes

Après en avoir lu du bien sur le net, nous avons voulu voir ces grottes creusées par la lave, où les gens se réfugiaient il y a très longtemps pour se protéger contre les attaques. La visite est payante, une dizaine d’euros par adulte avec reduc de 20% après 15h (il y a moins de monde, c’est mieux), et elle est dirigée par un guide anglophone. Bon, c’est une visite intéressante, c’est toujours impressionnant de voir de quoi la nature est capable. C’était sympa à faire, même si pour moi, ça ne fait pas partie des meilleures choses à voir.

Caleton Blanco

Nous avons fini cette journée bien remplie à la plage Caleton Blanco, pas juste pour se balader cette fois mais se poser et s’y baigner, l’eau y est très claire. Un bel endroit!

Pour manger aux alentours

Restaurante Grill-Volcan de la Corona

Il n’y pas énormément de choix de resto dans cette partie un peu isolée de l’île, donc nous avons suivi les conseils de Tripadvisor et nous sommes arrêtés ici, après la balade au volcan. C’est un resto de grillades, la viande et très bonne et les assiettes copieuses, je recommande.

[Jour 3]

Caldera Blanca

Ce troisième jour a commencé par une grosse rando du côté de Caldera Blanca, c’est super beau, on est complètement entourés de volcans. Le truc à voir étant l’énorme cratère, il faut longer le volcan. Bon c’est un chemin assez étroit, il ne faut pas trop avoir le vertige mais ça vaut largement le coup d’oeil !

Parc de Timanfaya et Fire Mountains

Timanfaya est un énorme parc rempli de volcans (pour ne pas changer !) dont les “fire mountains”, c’est un endroit qui à connu de nombreuses éruptions par le passé, et qui à notamment enseveli de lave le village de Timanfaya il y a longtemps. Le “sous sol” est encore très chaud à certains endroits c’est pourquoi la visite se fait obligatoirement en car, et il est impossible d’en descendre. Malgré cette petite frustration, c’est un endroit à voir, c’est juste hors normes. (9 euros par adulte)

Los Hervideros

Encore un endroit où l’on peut voir l’oeuvre de la nature dans toute sa splendeur. En fond, les volcans et devant nous, le sol recouvert de cette lave solidifiée formant une cavité où l’océan vient frapper.

El Lago Verde

Juste à côté de Los Hervideros, un cratère volcanique infiltré par l’eau de mer rendue verte par les algues. Surprenant !

[Jour 4]

Volcan El Cuervo

Nous avons démarré ce quatrième jour par une balade au volcan El Cuervo, c’est une marche assez courte et pas trop éreintante. Elle peut se faire avec des enfants par exemple, mais attention aux poussettes dont les roues s’enfoncent dans le sol. Au bout, on y voit volcan et cratère mais cette fois, au lieu d’observer le cratère d’en haut nous sommes au centre.

Grignoter dans les alentours

Cette région est connue pour ses vignes et le vin qui y est produit, la terre étant rendue fertile car elle est volcanique.

Bodega La Geria

Nous nous sommes arrêtés à Strava Bar, mais les caves sont nombreuses et je pense qu’elles doivent se valoir plus ou moins les unes les autres. Ici, on a pu déguster plusieurs sortes de vins accompagnés de tapas et le tout en terrasse avec vu sur les volcans. Au top!

Papagayo Beach

Nous avons fini la journée à la plage. Les plages de Papagayo sont souvent considérés parmi les plus belles de l’île, il vous faudra payer un droit de passage de trois euros puis continuer sur une route de terre pendant quelques minutes. Ensuite, il suffit de choisir où se poser, vous aurez en marchant ou vous garant plus loin l’accès à la Playa del Pozo, la Playa Mujeres etc. L’idéal étant de faire plusieurs plages, toutes très belles.

[Jour 5]

L’île La Graciosa

Pour cette dernière vraie journée, nous avons pris le bateau direction La Graciosa, une petite île au nord qui vaut vraiment le détour. On arrive là bas dans une nature vraiment sauvage, il n’y aucune route goudronnée, 700 habitants et les seules voitures qui passent sont les Jeep qui transportent les touristes (il est aussi possible de louer des vélos). Parce que ce qui fait aussi de La Graciosa un endroit tellement sublime est la beauté de ses plages, éparpillées un peu partout sur l’île. Personnellement, nous avons préféré marcher. La plage que nous avons préféré est La Playa de Las Conchas, complètement déserte lorsque nous y sommes allés. Il est presque impossible de s’y baigner, le courant étant vraiment fort, mais c’est vraiment un très bel endroit.

 

Second gros coup de coeur pour la Playa Montana Amarilla. Nous nous sommes ensuite baladé sur la Playa de la Francesa, et la Playa Del Salado, agréables également.

 

[Jour 6]

Dernier jour à Lanzarote ! Nous prenions l’avion fin d’après midi, nous nous sommes donc rendu dans la capitale Arrecife pour manger et acheter quelques souvenirs, il y a pas mal de boutiques. Une jolie capitale avec son petit port.

Strava Bar

Nous avons mangé dans ce petit resto de tapas, bon, pas cher et avec un personnel très sympa, qui a essayé de nous parler en français ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *